Varennes sur Amance

Niché aux confins de la région Grand-Est, à la jonction entre sud-est Haute-Marne, sud-ouest des Vosges et nord de la Haute-Saône, le village de Varennes est le témoin d’un riche héritage historique: d’abord à l’époque médiévale avec son saint patron, Gengoulf, qui était jadis un fidèle chevalier de Pépin-le-Bref, puis sous l’ancien Régime où il fut vanté par Louis XVI en personne pour ses excellentes productions viticoles, sylvicoles et maraîchères ; enfin à l’époque contemporaine pendant la seconde guerre mondiale, pour ses maquis et sa résistance à l’occupation allemande.

La chapelle de Saint Gengoulf

Perché sur une colline de grès très ancien (Trias) à 370 mètres d’altitude,  dans le territoire de l’Amance constitué de nombreuses collines verdoyantes entre lesquelles coulent plusieurs petits cours d’eau, Varennes est entouré en quasi-totalité de forêts, hormis dans sa face nord-ouest où s’étalent davantage de cultures et de plaines herbagères qu’on appelle le Bassigny, un secteur bien connu pour sa production laitière destinée à la fabrication du fromage de Langres.

Petit village rural de quelques centaines d’habitants, Varennes a gardé un charme d’antan, un peu hors du temps, mais aussi conservé plusieurs commerces, artisans et services (café, écoles, poste, pompiers, médecins…)

C’est donc un endroit à la fois calme et agréable, où il fait bon s’accorder une pause loin du stress de la ville, pour profiter du grand air, de superbes panoramas et de grands espaces où la nature est restée bien préservée.

Plan d’accès

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now